Prix d'architecture Pritzker 2016

Publié le dans Architecture

Cette récompense considérée comme le prix Nobel de l'architecture a récompensé ce talentueux Chilien, Alejandro Aravena socialement engagé dans son pays.

Le centre d'innovations de l'université catholique de santiago, au Chili, signé Alejandro Aravena (2014) NINA

Article extrait "LE MONDE" du 14.01.201

Le Chilien Alejandro Aravena a obtenu, mercredi 13 janvier 2016, le prestigieux prix d'architecture Pritzker. Considéré comme le Nobel de l'architecture, il sera remis le 4 avril au siège des Nations Unies, à New-York. Alejandro Aravena, âgé de 48 ans, en est le 41ème lauréat.Au fil des années, le Pritzker a été attribué, par un jury très varié, a sept Japonais, huit Américains, deux Français (Christian de Portzamparc et Jean Nouvel) et, pour la première fois, donc, à un Chilien.Associé à l'agence Elemental, qu'il a créée à Santiago en 2001, Aravena produit une œuvre marquée par les critères sociaux et écologiques, ce qui n’exclut pas une recherche formelle assez exceptionnelle. Et une position à la fois discrète et ambitieuse dans le monde de l’architecture, alors que le Sud-Américain n’en est encore qu’à ses débuts : il n’a commencé à produire qu’il y a une quinzaine d’années, quand la plupart des autres Pritzker ont derrière eux une longue carrière.« Le jury a sélectionné un architecte qui approfondit notre compréhension de ce qu’est vraiment un très beau design. Alejandro Aravena a été le pionnier d’une pratique collaborative qui produit des œuvres d’architecture puissantes et traite aussi des défis majeurs de XXIème siècle », a expliqué Tom Pritzker – fils du créatuer duprix – en annonçant le nom du lauréat. Il poursuit : « Innovant et inspirant, il montre comme l'architecture, dans ce qu'elle a de meilleure, peut améliorer la vie des gens. Ses constructions donnent des opportunités économiques aux moins privilégiés, atténuent les effets des catastrophes naturelles, réduisent la consommation d'énergie et procurent des espaces publics accueillants», a-t-il ajouté… »