De l'accompagnement des collectivités à la participation citoyenne

Publié le dans CAUE

Dans le cadre des missions d'aide à la décision, les ateliers participatifs sont de plus en plus demandés par les collectivités et apprécies des usagers.

21-12-01-StRaph-AtelierParticipatif-PlaceStJean.JPG

 

Pour co-construire des projets adaptés aux besoins de ces futurs usagers, les collectivités sollicitent le CAUE Var afin d’intégrer, dès les prémisses d’un projet, des ateliers participatifs.  

Dans le cadre de sa mission de conseil, le CAUE Var soutient les collectivités dans leur démarche de participation citoyenne. 

Quels intérêts incitent à mener des ateliers participatifs en amont du lancement d’un projet ?

 

La démarche participative, dans un objectif de qualité de nos lieux de vies, contribue à l’affirmation d’un souhait d’exemplarité. 

Elle intègre des acteurs inhabituels à la genèse d’un projet. Elle implique des habitants ou des futurs usagers et facilite la compréhension d’un projet en informant sur son intérêt, sa temporalité, ses acteurs. Ainsi, un plus grand nombre de personnes peut être informé, sensibilisé et impliqué aux besoins et enjeux de notre territoire.

Elle permet également d’enrichir l’état des lieux d’une situation existante, c’est-à-dire de recueillir des connaissances sur ses composantes physiques mais aussi pratiques, historiques, affectives, émotionnelles, etc.

Les ateliers favorisent des temps d’échanges et de prise de conscience collective sur les qualités et les disfonctionnements d’un lieu. Ce temps de rencontre et de travail éclaire les enjeux qui relèvent de l’intérêt commun. Elle permet aussi de recueillir des besoins et des attentes pour cerner au mieux un sujet et contribuer à l’élaboration de son programme.

La démarche participative facilite la prise de décisions face à la faisabilité ou non d’un projet et récolte des ingrédients importants qui permettront d’aller vers un projet de qualité.

Ce mois-ci, le CAUE Var fait la restitution de plusieurs ateliers participatifs :

à Ginnasservis sur le réaménagement de la place Gabriel Péri,

à Taradeau pour une réflexion sur la centralité du village,

à La Roque Esclapon pour la création d’une maison des associations,

 

« Ici c’est bien, c’est le cœur du village ! »

De nouveau ateliers ont lieu :

à Brignoles un sixième atelier de réflexion avec les habitants pour améliorer les extérieurs de résidences à l’est de la ville

à Saint-raphaël deux ateliers différents, l’un pour la place Saint-Jean à Boulouris et l’autre pour la place Giannetti à Agay. 

 

« On ne peut pas faire de place sans arbres »

« Une place c’est un endroit qui doit avoir une âme »

à Pourrières pour l’élaboration d’une charte paysagère

à Correns pour le besoin d’agrandissement de l’école.   

à Barjols un deuxième atelier sur le devenir d’un site des tanneries. 

 

D’autres ateliers se préparent notamment :

à Montauroux pour l’aménagement de la place du Clos

à Pourrieres un troisième atelier pour la définition d’un tiers lieu sur la Grande Place