du au

Grande Arche de la Défense

BIM World 2016

Architecture

BIM World présente pendant 2 jours les nouveaux univers de services qui se structurent autour des maquettes numériques, du BIM. Ces industries au service de notre cadre de vie est en marche et fait apparaître de nouveaux modèles économiques et de nouvelles compétences.

  • Bim world 2016
  • BIM World 2016 permet aux professionnels d'anticiper.

    Transformation digitale des métiers autour des données des ouvrages et des usages

    Il y a urgence : avec en France plus de 2 Milliards de m² bâtis et des millions de professionnels et d’agents des collectivités concernés, les enjeux de marché et de compétitivité sont immenses.

    Les univers de services s’organiseront autour de nouveaux modèles économiques issus de l’exploitation et de la valorisation d’une donnée fiable et bon marché, pour finir par coopérer dans un continuum numérique d’informations.

    Transformation digitale de la construction et de l’aménagement… toute une filière se réorganise autour du numérique :

    • les collectivités et leurs partenaires ont une nouvelle manière de penser les bâtiments, le cadre urbain et l’aménagement du territoire ; ils intègrent maintenant les potentialités des technologies numériques,
    • règlementations multiples, performance énergétique et environnementale, rationalisation des dépenses, dématérialisation... commande publique et commande privée sont de plus en plus contraintes,
    • les acteurs de la filière sont à la recherche de leviers de compétitivité ; entreprises artisanales et grands groupes doivent optimiser leurs coûts et délais pour gagner en performance,
    • les professionnels attendent de bénéficier dans leurs métiers des process et des technologies numériques (Internet en mobilité, Apps…) qu’ils utilisent déjà dans leur quotidien,
    • des technologies disponibles (BIM, SIG, modélisation 3D, réalité virtuelle, PLM, Cloud, Internet des objets, Big Data…) doivent être adoptées massivement,
    • la convergence des standards d’interopérabilité permet d’industrialiser la production, de partager des « avatars numériques » fiables des bâtiments, des infrastructures et des territoires, puis de les enrichir par les usages,
    • des usages et services innovants émergent avec les données disponibles du digital building et de la ville augmentée.

    Pour plus d'informations : http://www.bim-w.com/